• Marion Fregeac

Comme un air de mois d'Août à Paris... Et Montmartre sous l'Occupation...

Au lendemain de l'annonce d'Edouard Philippe concernant la fermeture des commerces "non essentiels", j'ai décidé d'aller me balader dans mon quartier, Montmartre, comme tous les Dimanche, avec bien sûr aujourd'hui un petit noeud dans la gorge à l'idée d'y voir tout fermé et de ne pouvoir m'arrêter sur le retour pour boire une petite bière au soleil... Mais, faut ce qu'il faut, et ce sera le soleil et les pavés montmartrois, avec mon petit Olympus, avant de rester chez moi jusqu'à nouvel ordre!


Et bien pendant ma montée ensoleillée  vers le haut de la butte, j'ai bien constaté moins de monde dans les rues, et puis bien sûr : cafés, bars et resto fermés... Mais aussi les boulangeries, et pourtant, d'habitude, toutes celles du coin ouvrent le dimanche...


A ma grande surprise, les fleuristes, cavistes (à vin ou à bières), boutiques de chocolats et de macarons... eux... Etaient bien ouverts. Décidément, je ne suis pas sure d'avoir la même notion de "non essentiel' puisqu'il paraitrait que mon studio, lui, doit bien fermer ses portes comme les autres jusqu'à nouvel ordre.


Bref là n'est pas le sujet de ce post!


Au métro Lamarck j'ai croisé Monsieur Jonquilles aka le Père Noël du Printemps qui s'endormait au soleil, avec toutes les 5 minutes des badauds qui lui passaient devant, mais non, personne qui ne sortait du métro, et le tabac du coin, toujours ouvert d'habitude, fermé (ben oui, c'est aussi un café)...


Puis vint l'ascension par le chemin habituel, rue des Saules, "salut Dalida!", passage devant La Maison Rose (fermée bien sur) où les employés sont en meeting au soleil avec leur boss, j'entends "on va pas rouvrir de si tot, et on va pas se cacher, la saison estivale s'annonce vraiment mal barrée" (...)


Je continue et arrive place du Tertre, où il y a, enfin, de la vie, malgré tous les cafés et resto fermés : le Clairon des Chasseurs, Chez Eugène, Au Cadet de Gascogne... Et je réalise qu'au fond, je ne les ai avais jamais vus fermés...

Les peintres, eux, ne se comptent que sur les doigts de la main (et peut être quelques orteils), ils prennent le soleil, certainement ravis de pouvoir, l'espace d'un instant, se réapproprier "leur" place, qui depuis quelques temps n'est généralement prioritaire que pour les terrasses des resto et cafés cités plus haut... Chaises longues, lunettes de soleil : un petit air de côte d'azur pour les artistes de la place du Tertre!




Petit détour par là où je ne vais - presque - jamais pour admirer la vue...




Et oui il y a beaucoup, beaucoup moins de monde qu'un dimanche normal doux et ensoleillé... Et puis les fameux commerces à la volée "indispensables" qui ne perdent pas le nord!


Le manège est fermé et sa musique est remplacé par la douceur mélancolique des notes d'un violoncelle en bas du funiculaire


Rue Lepic, Place des Abbesses, toujours tant de fleuristes ouverts, et une rue qui attire les curieux... ça tombe bien, il y a quelques semaines que je voulais aller y jeter un oeil :

Des rues métamorphosées pour le tournage d'un film qui se déroule sous l'Occupation, en 1942 : « Adieu M. Haffmann » de Fred Cavayé.

La pièce de Jean-Philippe Daguerre, récompensée par quatre Molières l’année dernière est adaptée pour le cinéma avec des acteurs tels que Daniel Auteuil, Sarah Giraudeau, Gilles Lellouche...


Voyez par vous même en faisant défiler les photos! Et attention, si vous pensez y aller : le décor devrait être retiré vers le 28 Mars... Enfin... Si tout se déroule comme souhaité.... (...)




Du coup, j'espère que vous avez pu vous balader à mes côtés au travers de ces images... et que nous saurons tous rester chez nous comme il faut sans braver les interdits ou décider d'aller à l'encontre des conseils donnés... pour en finir avec cette épidémie, que, vous noterez, je n'ai pas souhaité nommer, car je le répète, ce n'est pas le sujet :)


Ah et j'oubliais : pour finir... Ben j'ai trouvé une boulangerie et l'envie de pain au chocolat était très forte!

Mais bon... ce sera tisane et plaid...


A très bientot, j'espère, et n'hésitez pas à partager,


Marion




 ©2020 Marion Frégeac. Tous droits réservés

Me contacter / mzbparis@gmail.com